lundi 26 novembre 2012

Stage de calligraphie japonaise sur les « Thèmes poétiques » Oshinkan, Toulouse, novembre 2012


Rapport du stage de calligraphie japonaise 

sur les « Thèmes poétiques »



Nous avons vu au cours du stage comment les thèmes poétiques étaient traités en calligraphie en comparant différentes versions manuscrites d’un même poème japonais extrait du Recueil de poèmes de jadis et de maintenant, Kokinwakashû.
Nous avons plus particulièrement étudié les thèmes suivants : « Nuit de printemps » (春の夜, Harunoyo), « Cerisier de montagne » (山桜, Yamazakura) et « Nuit d’automne » (秋の夜, Akinoyo). Nous avons vérifié comment le calligraphe les interprétait et les mettait en relief par le graphisme et la composition.
Nous avons ensuite calligraphié, d’après les versions manuscrites étudiées ensemble, des poèmes composés sur ces thèmes.

Nous présentons ici une sélection de calligraphies effectuées au cours du stage par Claire Seika.

        -1

        Thème : « Nuit de printemps »
« L’obscurité
De la nuit printanière
Est trompeuse
Car si la couleur des fleurs de prunier n’est pas visible
Pourquoi leur parfum serait-il caché ? »
Kokinshû, 41.


-2

            Seconde version calligraphiée du même poème :
« L’obscurité
De la nuit printanière
Est trompeuse
Car si la couleur des fleurs de prunier n’est pas visible
Pourquoi leur parfum serait-il caché ? »


-3

   
            Thème : « Cerisier de montagne »
« En le regardant seulement
On ne saurait en parler aux autres
Le cerisier de montagne
Il faut en briser une branche dans chaque main
En guise de cadeau pour la maison »
Kokinshû, 55.


            -4

            Thème : « « Nuit d’automne »
« Les nuits d’automne
La rosée vraiment
Est froide
Et dans chaque touffe d’herbe
Les insectes sont dans la solitude »
Kokinshû, 199.


            -5

            Seconde version calligraphiée du même poème avec une variante :
« Les nuits d’automne
La rosée vraiment
Donne un sentiment de solitude
Et dans chaque touffe d’herbe
Les insectes aussi sont dans la solitude »

    Pour un aperçu des manuscrits étudiés lors du stage, on consultera le site du Musée National de Tôkyô (http://www.emuseum.jp), notamment le Recueil de poèmes anciens et modernes (version de Gen’ei).


   L’étude des « Thèmes poétiques » se poursuivra lors du stage d’été consacré à la calligraphie en « composition libre » prévu à Oshinkan du 30 juin au 5 juillet 2013.

Stage Toda-ha Bukô-ryû, novembre 2012


Stage Toda-ha Bukô-ryû, novembre 2012

et Kamae 

戸田派武甲流と構





Sur le Kamae

構 について



Depuis quelques mois, devant la pratique un peu mécanique et sans prise de KAMAE vraiment soutenue des pratiquants d'Oshinkan, spécialement en naginata, j'ai décidé, en tant que shihan de Toda-ha Bukô-ryû, de recourir au "stock" d'exercices développés pendant ma longue pratique personnelle. Je les ai donc adaptés pour un travail de groupe et depuis mon dernier séjour au Canada à Gatineau, je les offre aux pratiquants d'Oshinkan France et Canada: les Canadiens ont été enchantés de cette pratique, qui rend les KIHON plus vivants et plus signifiants dans les KATA. Cela renouvelle un peu la pratique des KATA et renforce la prise de conscience du KAMAE. 


Celui-ci est non seulement une posture physique, mais aussi une posture mentale préliminaire à toute action, martiale ou autre. 

À un stade plus avancé, le KAMAE accompagne toute action. 
 
Mon but est de rendre la pratique plus "interne", de développer la dextérité naturelle du pratiquant (l'arme doit devenir un prolongement naturel du corps) et l'intuition des ouvertures "suki". 

Lors du stage Toda-ha Bukô-ryû de novembre, nous avons beaucoup travaillé ces exercices (qui sont en partie des pratiques à deux visant à développer les qualités des KIHON) et le lien avec le côté vivant des KATA est apparu desuite aux pratiquants.


 Le stage était centré sur la pratique de la série TACHI AWASE (naginata contre ken).


vendredi 2 novembre 2012

Stage de calligraphie japonaise sur les thèmes poétiques, novembre 2012





Stage de calligraphie japonaise sur les thèmes poétiques


novembre 2012



Animé par Claire Seika, diplômée en calligraphie japonaise, Institut Tôkashoin, Japon.
Lieu du stage : Oshinkan, 1 rue Blaja, 31500 Toulouse, tél. : 05-61-11-84-32, http://www.oshinkan.com/


Programme :

Nous aborderons les thèmes poétiques avec l’idée qu’un thème peut faire l’objet d’une multitude de variantes en calligraphie. Il ne s’agira pas d’une approche littéraire, mais calligraphique, l’idée étant que l’interprétation des thèmes poétiques est une des composantes de l’art du calligraphe.

Nous choisirons des thèmes récurrents comme « Cerisier de montagne » (山桜, Yamazakura), « Soir de printemps » (春の夜, Harunoyo), « Soir d’automne » (秋の夜, Akinoyo), ou « Temple de montagne » (山寺, Yamadera), et verrons comment ceux-ci sont traités en calligraphie en examinant différentes versions d’un même poème dans plusieurs manuscrits. Nous vérifierons ainsi comment le thème est mentionné et mis en relief dans chaque version calligraphiée. Chacun calligraphiera ensuite les thèmes et les poèmes abordés lors de cette première sensibilisation selon son niveau de pratique.

Le but du stage n’est pas d’initier à l’étude des manuscrits de calligraphie de l’époque classique (臨書, Rinsho), mais plutôt de sensibiliser à l’importance du choix d’un thème à calligraphier. En effet, le calligraphe pratique souvent l’extrait et il lui arrive rarement de calligraphier un texte dans son intégralité sans lever le pinceau, comme par exemple les Mille caractères (千字文, Senjimon). Or on n’extrait pas un poème d’une anthologie ou un verset d’un poème sans choisir un thème à calligraphier. Ainsi, le thème poétique n’est pas un simple prétexte : il prend sens et trouve son expression dans l’œuvre calligraphiée.

Claire Seika